Le bois au cœur de la chimie verte

Quand les chercheurs touchent du bois, les effets qui en résultent sont étonnants. Découvrez en images les travaux menés par la plateforme Canoé.

Pharmacologie, parfumerie, matières plastiques, textiles, arômes alimentaires, emballages, teintures, biocarburants… Pour le grand public, le bois constitue souvent une source de matière première insoupçonnée. En Aquitaine, la plateforme de recherche Canoé expérimente aujourd’hui la création de fibres de carbone bas coût à partir de cellulose afin d’alimenter les secteurs de l’éolien, du photovoltaïque ainsi que de l’industrie automobile. Allégement des structures, réduction des émissions de gaz à effet de serre, gain économique… L’utilisation de matériaux bio-sourcés laisse entrevoir de nombreuses perspectives d’avenir. A terme, c’est toute l’industrie qui devrait bénéficier de la plus-value de cette matière première. Selon le chercheur et professeur Stéphane Grelier, également vice-président du pôle de compétitivité Xylofutur, « le bois devrait occuper, au siècle prochain, une place aussi importante que celle des matières fossiles ». La suite en images.